Anneau vaginal transparent

Les méthodes de contraception naturelles

Les différentes méthodes de contraception non hormonales et naturelles

La méthode du rythme est une forme de contraception naturelle dans laquelle une femme suit son cycle menstruel et s'abstient de tout rapport sexuel les jours où elle est le plus susceptible de tomber enceinte. Elle repose sur l'idée que l'ovulation se produit au milieu du cycle, soit environ 14 jours après les débuts des règles quand vous avez un cycle régulier de 28 jours.

Quand votre cycle est au- delà de 28 jours il est conseillé de calculer à l'envers.

Je t'explique :

 Par exemple, j'ai des cycles de 31 jours donc j'ai mes règles tous les 31 jours,  comment calculer la date de ma prochaine ovulation... et bien le calcule est simple : 

  •  31 - 14 = 17

Ta date d'ovulation sera de 17 jours après le début de tes règles.

 Tu vois c'est bien différent ( je parle de vécu), après la nature à tous ces droits et donc le jour précis de l'ovulation n'est pas une science précise. Si vous savez quand vos prochaines règles vont commencer, cela peut vous aider à prédire le moment où vous avez le plus de chances d'ovuler et de tomber enceinte. Par mesure de précaution, prévoyez trois jours avant et deux jours après cette période estimée comme jours sûrs pour avoir des rapports sexuels non protégés sans risque de grossesse.

Lorsque vous utilisez la méthode du rythme pour prévenir une grossesse :

  • Suivez votre cycle menstruel pendant plusieurs mois afin de savoir quand vos règles commencent et se terminent chaque mois. Cela peut vous aider à déterminer si votre cycle menstruel présente des irrégularités qui peuvent affecter sa fiabilité en tant qu'indicateur de fertilité.
  • Utilisez si possible une autre forme de contrôle des naissances pendant les périodes de fertilité, comme des préservatifs ou des diaphragmes (méthodes de barrière externe). 
  • Méthodes de sensibilisation à la fertilité (MSF) : Certaines applications aident à identifier les périodes de fertilité en fonction des cycles passés et d'autres facteurs tels que la température corporelle, les modifications de la glaire cervicale et même les habitudes de sommeil 

L'aménorrhée 

Vous connaissez peut-être déjà l'aménorrhée lactationnelle, c'est-à-dire le fait que le corps d'une femme a cessé d'ovuler parce qu'elle allaite. Cela signifie que l'allaitement peut supprimer vos règles et vous empêcher de tomber enceinte.

L'allaitement modifie l'équilibre des hormones sexuelles dans votre organisme, notamment les œstrogènes et la progestérone, et supprime certaines hormones impliquées dans le déclenchement de l'ovulation, comme l'hormone folliculo-stimulante (FSH). L'allaitement fait également en sorte que votre utérus se contracte régulièrement, ce qui contribue à empêcher la libération d'un ovule par un ovaire. Enfin, il semble que la prolactine - une hormone produite par l'hypophyse - joue un rôle important, inhibant directement le développement des follicules et la libération de la FSH de l'hypophyse antérieure dans la circulation ; cela limiterait la production d'œstrogènes nécessaires pour que l'ovulation se produise.

L’ éponge contraceptive, ou éponge vaginale.

Une éponge contraceptive, ou éponge vaginale, est un dispositif souple en forme de disque, fabriqué en mousse de polyuréthane, que l'on insère dans le vagin avant un rapport sexuel. Un spermicide est libéré dans le vagin à chaque utilisation et empêche les spermatozoïdes de féconder un ovule. Certaines éponges contiennent aussi des hormones qui empêchent l'ovulation.

Après un rapport sexuel, vous devez retirer l'éponge et la jeter avec le sperme qui s'y trouve. Généralement, votre médecin vous recommandera de remplacer votre éponge contraceptive toutes les 24 heures.

Les DIU, dispositifs intra-utérins

Les stérilets en cuivre sont efficaces pour prévenir la grossesse mais ne sont pas recommandés aux personnes qui ont des antécédents d'infections pelviennes graves ou d'IST (infections sexuellement transmissibles). Si vous souffrez d'une infection, votre médecin peut vous recommander d'attendre avant de vous faire poser un DIU en cuivre. 

Les DIU en cuivre sont sûrs pour les femmes qui allaitent, mais tous les types de contraception ne sont pas forcément appropriés pendant l'allaitement. Demandez à votre médecin quelles sont les formes de contraception qui vous conviennent le mieux.

Le préservatif féminin 

Le préservatif féminin est une pochette portée à l'intérieur du vagin pendant les rapports sexuels pour éviter une grossesse. Il est fabriqué en plastique souple et comporte un anneau flexible à chaque extrémité. L'anneau intérieur reste dans le vagin pour aider à maintenir le préservatif féminin en place, tandis que l'anneau extérieur reste à l'extérieur du vagin pendant les rapports sexuels.

Il est inséré dans le vagin avant les rapports sexuels et peut être utilisé à plusieurs reprises jusqu'à sa date de péremption. Si vous utilisez un lubrifiant supplémentaire avec votre préservatif féminin, assurez-vous qu'il ne contient pas d'ingrédients à base d'huile, comme la vaseline, car ceux-ci peuvent endommager votre préservatif masculin ou féminin.

La méthode thermique

Cette méthode utilise la chaleur pour tuer les spermatozoïdes avant qu'ils n'atteignent l'ovule. 

Un dispositif thermique est une alternative aux pilules contraceptives et aux stérilets. Il s'agit d'un petit appareil portatif qui augmente la chaleur du corps pour empêcher temporairement le développement des spermatozoïdes. A l’aide d’un caleçon adapté qui consiste à remonter artificiellement les testicules plus près du corps, grâce à un sous-vêtement spécial ou un anneau en silicone. De cette manière, la température des testicules, habituellement autour de 34 ou 35 degrés, monte à 37 degrés. Lorsque le sous-vêtement est utilisé correctement, on constate un effondrement du nombre de spermatozoïdes produits. S’il en reste parfois quelques-uns, ils ont pour la plupart perdu la mobilité qui leur est nécessaire pour atteindre l’ovule, or l’éjaculat doit contenir un nombre important de spermatozoïdes mobiles pour qu’une fécondation puisse avoir lieu.

La réalisation de spermogrammes permet de constater l’effet contraceptif et de rassurer ainsi les utilisateurs et leur partenaire.

Le sous-vêtement doit être porté 15 heures par jour, de préférence pendant les heures d’éveil. On l’enfile quand on se lève, et on l’enlève quand on se couche.

La méthode thermique ne perturbe pas le système hormonal, ni la libido, ni les érections. On n’observe pas de modification du sperme, ni en aspect, ni en volume.

Il existe deux types de contraception masculine thermique :

  • La cryptorchidie artificielle qui utilise la remontée testiculaire avec un caleçon chauffant. Les testicules sont alors à température du corps (37,7°C). Avec une utilisation quotidienne de 15 heures minimum, le seuil contraceptif est atteint en 3 mois environ.
  • La contraception thermique avec un accessoire chauffant électrique. Cette méthode permet d’élever la température des testicules entre 38°C et 43°C. Avec une utilisation quotidienne de 3 heures minimum, le seuil contraceptif est atteint en 1 mois et demi environ.

À lire aussi :

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.