5 Médicaments à éviter pendant qu’on a ses Règles

5 Médicaments à éviter pendant qu’on a ses Règles

Vous souffrez pendant vos règles ? Vous ne savez pas quels sont les médicaments à proscrire pendant votre période de menstruation ?

On vous explique tout ici !

À partir de la puberté, les femmes ont des menstruations pendant 4 à 7 jours par mois, et ce jusqu'à la ménopause. Pour une femme, les règles peuvent être plus ou moins difficiles à vivre. Elles s'accompagnent d'une foule de symptômes, notamment de douleurs, de ballonnements et d'autres problèmes d'estomac.

Alors, nous avons parfois recours aux medicaments pour nous aider à traverser cette période de turbulences... Néanmoins, certains sont à éviter car ils peuvent avoir des effets secondaires néfastes pendant les règles. 

Dans cet article, vous allez découvrir :

  • 5 médicaments à ne pas prendre pendant les règles
  • pourquoi leurs effets peuvent être néfastes
  • les alternatives naturelles à ces traitements

Commençons dès maintenant par le premier médicament à bannir.

médicaments à ne pas prendre pendant ses règles

1. L'aspirine

Il est assez courant d'utiliser des analgésiques pour soulager les crampes et autres désagréments liés aux règles. Néanmoins, si vous les prenez tous les mois, il est peut-être temps d'envisager de prendre un autre type d’anti-douleurs que l’aspirine.

En effet, les propriétés anticoagulantes de l'aspirine en font un médicament moins adapté aux douleurs menstruelles. Contrairement à d'autres analgésiques anti-inflammatoires, l'aspirine possède des agents de fluidification du sang qui peuvent entraîner un flux sanguin plus important.

Vous l’avez compris, si elle est reconnue comme un remède contre la douleur depuis plus de 100 ans, l’aspirine prise pendant les menstruations peut entraîner un flux plus important et désordonné du sang. L'aspirine empêche l'agrégation des plaquettes.

Alternatives à l’aspirine : les traitements naturels à favoriser contre la douleur sont ceux à base de gingembre, de chocolat noir, de curcuma et d'huile de poisson pour sa teneur en oméga 3.
Sinon, changez simplement d’analgésique.

 

2. L'Ibuprofène

Un autre médicament à éviter pendant les règles est l’Ibuprofène !

Les anti-inflammatoires comme l'Ibuprofène et le Naproxène sont souvent pris contre les crampes menstruelles, car ils réduisent la production de prostaglandine.

Ce comprimé est excellent pour gérer la douleur, mais il entraîne la coagulation du sang menstruel. De fait, il peut ralentir le flux de sang menstruel de 10 à 20%, ce qui est évidemment déconseillé pendant ce processus d'élimination.


Ce que vous risquez

  • risque accru de formation de caillots sanguins tels que la TVP
  • développement de thromboses veineuses profondes (risque accru de coagulation)
  • développement d'embolies pulmonaires

Le risque de formation de caillots sanguins augmente en situation de surpoids, dans le cas d'une grossesse ou d'une maladie qui fait que votre sang coagule plus facilement que la normale. 


Alternatives à l’Ibuprofène
:

Amélioration du régime alimentaire : Des recherches ont montré qu'un régime alimentaire sain avec une réduction des graisses et une augmentation des protéines aide à soulager les crampes mensuelles. 

Tisanes : Les tisanes comme le thé vert infusé à la camomille ou à la menthe poivrée soulagent la douleur due aux crampes. Les herbes comme la lavande agissent également comme les œstrogènes dans le corps et aident à gérer la douleur.

Massages : Les massages avec des huiles essentielles diluées pendant le cycle menstruel réduisent les crampes d'estomac. Un massage localisé de la zone du nombril peut également soulager les contractions utérines.

Bains d'eau chaude : Un coussin chauffant ou un bain d'eau chaude peuvent être utilisés comme techniques de gestion de la douleur. Une bouillotte sur l'abdomen peut également soulager la douleur causée par la cystite.

Exercices : Les exercices aident à stimuler les endorphines et à améliorer l'humeur. Ils aident également à chasser la douleur des règles.

Magnésium : Le magnésium alimentaire est connu pour soulager les douleurs menstruelles. Des aliments comme les épinards et les amandes ont une teneur élevée en magnésium. Vous pouvez également en prendre en compléments alimentaires. 

 

 3. Les antidépresseurs

Les effets négatifs des antidépresseurs pendant la menstruation ne sont que très peu connus du grand public. C’est pour ça que nous souhaitons vous en parler !

Il a été prouvé que des femmes ont connu des irrégularités dans leur cycle menstruel lorsqu'elles suivaient un traitement d’antidépresseurs. 

Les règles peuvent avoir des conséquences psychologiques sur certaines femmes, qui vont alors se tourner vers des médicaments de type antidépresseurs pour traiter ces symptômes avant les règles.

 Ce que vous risquez

  • nausées
  • prise de poids
  • insomnie
  • somnolence
  • constipation

Dans la mesure du possible, essayez de réduire, voire d’arrêter la prise de médicaments antidépresseurs du début à la fin de vos règles. 

médicaments dangereux pour les règles

 

4. Les antipsychotiques

Les antipsychotiques sont utilisés pour traiter les déséquilibres mentaux graves comme la schizophrénie. En général, les femmes qui en prennent suivent un traitement recommandé par leur médecin.  

Néanmoins, certains médicaments antipsychotiques peuvent affecter le cycle menstruel féminin. En effet, ils sont associés à une augmentation de la production de prolactine (une hormone produite par l'hypophyse), un effet secondaire de leur d'action.

 Ce que vous risquez

  • spasmes musculaires
  • prise de poids
  • bouche sèche
  • vision trouble

Si vous suivez un traitement antipsychotique, consultez votre médecin afin de voir si vous pourriez vous en passer durant vos périodes d’ovulation.

5. Les stéroïdes

Tout produit impliquant des stéroïdes de type hormonal peut influencer le cycle menstruel, et donc être néfaste à votre santé.

En effet, les stéroïdes anabolisants et les corticostéroïdes ont tous deux des effets secondaires sur les femmes. Les femmes, de leur puberté à leur ménopause, ont tendance à développer des irrégularités menstruelles lorsqu'elles prennent des stéroïdes.

Les injections de corticostéroïdes sont absorbées dans le sang et entraînent des irrégularités menstruelles. De fait, ils sont d’autant plus nocifs pendant les règles.

Ce que vous risquez :

  • onctuosité
  • apparition de kystes
  • hypercholestérolémie
  • poussée d’acné
  • troubles du comportement
  • affaiblissement des os
  • apparition de rougeurs au visage
  • hypertension artérielle.

Bref, les stéroïdes sont à éviter pendant la période de vos règles ... 

Les traitements chimiothérapiques (hors liste)

Nous souhaitons finir cet article par les traitements de chimiothérapie.

Si vous suivez un traitement contre le cancer, quel qu'il soit, vous avez été prévenue que votre corps allait subir des changements radicaux. Parmi ces-derniers, il est probable que votre cycle menstruel change violemment. 

Cela est dû au fait que l'ovaire est sensible à la chimiothérapie. En effet, la chimiothérapie entraîne une réduction du nombre et de la croissance des ovules dans l'ovaire. 

Par conséquent, vous pouvez être amenée à souffrir d’un manque de production hormonale, de règles manquées, voire d’une ménopause précoce. Ainsi, cela touche à votre fertilité.

Nous avons inclu les traitements chimiothérapiques à notre article non pas pour critiquer la chimiothérapie, mais pour vous donner toutes les clés de réflexion dans le cas où vous manqueriez d’informations.

Avec ou sans médicaments, vivez vos règles dans les meilleures conditions !

Ça y est, nous voilà à la fin de cet article. Désormais, vous connaissez les 5 médicaments à bannir, sinon à limiter pendant la période de vos règles. Non seulement vous avez découvert comment ils peuvent être nocifs à votre santé et à votre cycle menstruel, mais vous avez pris connaissance de certaines pratiques simples qui peuvent les substituer.

Que vous preniez des médicaments ou pas, l’important est de vivre au mieux vos règles !

Chez Pussyfy nous tenons à ce que toutes les femmes puissent passer leurs règles sans que ce ne soit un calvaire ou un poids. 

Afin d’améliorer le quotidien de toutes les nanas sans polluer la planète, nous proposons des culottes et serviettes menstruelles réutilisables ! Fabriquées en Belgique dans notre atelier, elles sont confortables et évidemment lavables.

 

 

 

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.